Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2011

Un long fleuve tranquille...

Comme un quart des Montréalais, les poissons du fleuve Saint-Laurent carburent au Prozac apprend-on dans Le Devoir ce matin. Menée par des chercheurs du département de chimie de L'UdeM, l'étude, qui dévoile ces données pour le moins surprenantes, suscite un vif intérêt dans plusieurs villes du monde, confrontées au même problème. En effet, comme à Montréal, les systèmes de traitement des eaux usées des grandes métropoles ne permettent pas d'effacer complétement toutes traces de médicaments.L'équipe de chercheurs affirme aussi que la concentration de ces produits dans l'eau est trop faible pour nuire à la santé des humains.
Pour en savoir plus cliquez ici ou sur le titre du post.

« L'indifférence : la pire des attitudes »

Les raisons de s'indigner sont aujourd'hui moins nettes qu'à l'époque nazie. Dans un monde globalisé, interdépendant, il est moins évident de cerner contre qui s'indigner. Mais Stéphane Hessel nous met sur la voie : «Cherchez et vous trouverez!» L'écart toujours plus grand entre les riches et les pauvres, la loi des marchés financiers, la consommation de masse et l'état de la planète, le mépris, la peur de l'étranger, la prospérités des nantis... En cherchant un peu, les raisons de s'indigner sont nombreuses. À 93 ans, le résistant qui participa à la rédaction de la Déclaration universelle des Droits de l'homme en 1948, Stéphane Hessel, appelle à une «insurrection pacifique», dans un manifeste en forme de legs. Le 8 mars 2004, le Programme français du Conseil national de la Résistance déclarait : «[Nous appelons à] une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse qu…

Très belle année 2011!

Chers lecteurs,

Le duo de Montréalismes vous souhaite une excellente année 2011! La santé, l'amour, l'épanouissement personnel et pourquoi pas, du temps!
Dès que la digestion de cette période propice aux excès sera achevée, les plumes de Montréalismes se remettront au travail pour vous proposer leurs nouvelles lubies, des portraits, pointer du doigt ce qui passe un peu trop vite à la trappe ou encore zoomer sur des sujets qui nous intéressent. En 2011, il y aura donc des textes, des photos et du son, toujours!