Accéder au contenu principal

Horror humanum est

En ce dernier jour du mois d'octobre, tout le monde cherche à se faire peur. C'est la règle. 
Si vous êtes, vous aussi, un amateur de frissons dans le dos, voyez plutôt ce que j'ai trouvé...
Horror humanum est est une websérie d'animation qui raconte, avec un humour grinçant, les pires infamies de l'humanité. Cédric Villain, professeur d'art appliqués à Roubaix, dans le nord de la France, et maître d’œuvre du projet explique en quelques mots le pourquoi de la série. " L’objectif n’est pas de recenser toutes les batailles et les massacres, le travail serait trop considérable. [...] Son sujet est plutôt de remettre en mémoire quelques méfaits commis au nom de logiques sociales et culturelles dont la bizarrerie et l’horreur ne se révèlent qu’à la mesure de nos valeurs actuelles. [Elle rappelle] combien les notions de civilisation, de morale, les valeurs de bien et de mal sont relatives à une culture et une époque."
J'ai visionné plusieurs capsules et si ce n'était le sujet, toujours déconcertant, cette websérie aurait eu plus de succès lorsque son auteur l'a proposée à diverses chaînes de TV, il y a quelques années. C'est délicat, en effet. Les animations sont simples mais belles, la bande sonore est, elle aussi, toujours bien faite, et les deux font même parfois sourire. Mais dans le fond, le récit est glaçant. Toutefois l'auteur n'invente rien et si c'est malaisant, c'est surtout parce que c'est vrai. 
Faites-vous votre propre idée - je vous ai mis un teaser plus bas - mais quant à moi, ce genre d'animation devrait se retrouver entre les mains de tous les professeurs d'histoire.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Toujours plus de condos, toujours plus de bureaux!

Vous aussi, vous les avez vues toutes ces grues qui poussent au centre-ville comme des champignons, n'est-ce pas?  Est-ce pour répondre au phénomène de gentrification ou pour soigner le complexe d'infériorité de la belle Montréal, dont la forêt de buildings est loin d'être aussi dense que celle de ses voisines nord-américaines? Voici, ici, un reportage du téléjournal de Radio-Canada qui nous permet d'y voir plus clair.





32%

Cette semaine, Moisson Montréal, la plus grande banque alimentaire du Canada, a rendu public son "Bilan faim 2009". Il s'agit d'un portrait de la pauvreté et de l'utilisation des comptoirs alimentaires. Durant l'année qui vient de s'écouler, 12 252 ménages montréalais ont eu recours à l'aide alimentaire au moins trois fois par mois, soit une hausse de 32% par rapport à 2008.
39 605 enfants bénéficient mensuellement de cette aide alimentaire et représentent le tiers des personnes aidées. Les autres catégories de population les plus touchées sont les aînés et les travailleurs avec un seul revenu.
Cette année pour de nombreux Montréalais, le recours à l'aide alimentaire est passé d'une solution de dépannage à une solution permanente.

Très belle année 2011!

Chers lecteurs,

Le duo de Montréalismes vous souhaite une excellente année 2011! La santé, l'amour, l'épanouissement personnel et pourquoi pas, du temps!
Dès que la digestion de cette période propice aux excès sera achevée, les plumes de Montréalismes se remettront au travail pour vous proposer leurs nouvelles lubies, des portraits, pointer du doigt ce qui passe un peu trop vite à la trappe ou encore zoomer sur des sujets qui nous intéressent. En 2011, il y aura donc des textes, des photos et du son, toujours!